ACCORD D’ENERGIE | SER - BK Gas

01-06-2014

ACCORD D’ENERGIE | SER

Avec le présent contrat d’énergie pour une croissance durable, les partis prévoient le fondement d’une politique énergétique et climatique élargie, robuste et évolutive. Le gouvernement néerlandais a convenu avec le SER (Conseil économique et social) que le secteur de transport néerlandais réalise une réduction de CO2 de 37 MT en 2014, 25 MT en 2030 et 12 MT en 2050. D’ici à 2020, cela mènerait alors à 265.000 voitures LPG, 10.000 cars LPG et 1.200 pétroliers à double carburant sur la route.
Ainsi qu’une centaine d’entreprises dans l’industrie, le ministère des infrastructures et l’environnement a présenté en juillet 2014, le document de vision “Een duurzame brandstoffenvisie met LEF”. Ce document décrit la vision selon laquelle les transports peuvent être rendues plus efficaces et quels combustibles durables doivent  servir à quel moment dans le temps, afin de contribuer aux objectifs climatiques de l’accord énergétique SER.

Avec « Green deal », le secteur néerlandais LPG a présenté au ministère son plan de réduction de CO2 pour les véhicules existants à combustibles fossiles (essence et diesel). Actuellement 79 % du parc automobile existant. Ce plan n’engendre pas de taxe routière supérieure de LPG\autogas pour les voitures, ni une augmentation des taxes sur les installations de LPG. Si ce plan est soutenu, l’industrie automobile regagnera probablement l’intérêt pour lancer des voitures neuves avec une installation LPG intégrée.